L’autre théoricien de la marche s’appelle Lucius BURCKHARDT, il a créé la « promenadologie » ou « science péripatique ». Extraordinaire personnage ! Suisse d’origine, né en 1925, il a suivi des études d’économie politique, avant de s’investir dans l’urbanisme, les sciences du paysage, l’architecture (il avait projeté de donner pour titre à son mémoire « je réfléchis avec les pieds », maxime que tout marcheur consciencieux peut prendre pour devise …)

Enseignant décalé, il a néanmoins donné des cours de 1973 à 1997 à la Gesamthochscule de Cassel, en Allemagne, sur l’économie des systèmes urbains et l’esthétique du paysage. Il a longtemps rêvé de construire en Suisse une ville qui épouserait le métabolisme d’un être vivant, où toutes les parties seraient solidaires et où la nature des échanges commanderait l’agencement des différentes cellules entre elles. Evidemment, cette ville n’a jamais vu le jour, et Lucius BURCKHARDT s’est reconverti dans l’insignifiant, l’imperceptible, il s’est défini lui-même comme un « scientific-wanderer, seeking the ever ordinary », traquant « l’au-delà du visible ».

Dérives

      urbaines

> AVEC LES PIEDS

> Lucius Burckhardt