La dénonciation est-elle moins convaincante quand l’art quitte le domaine symbolique ? Krysztof WODICZKO offre à cette question une amorce de réponse car son oeuvre a cristallisé bien des critiques. Cet artiste est réputé pour avoir travaillé sur les contraintes que doivent surmonter quotidiennement les plus pauvres des villes, les sans-abri. En 1988, il a créé des caddies servant à la fois d’abri, pour la nuit, et de moyen de transport de toutes les possessions qu’un homme de la rue traîne derrière lui pendant la journée (« Homeless vehicles ») ; trois années plus tard, il a proposé un autre modèle d’habitation mobile, une sorte de bicyclette entourée (protégée ?) par un cône métallique, et drôlement intitulée « Poliscar », à la fois abri, entrepôt et mode de transport pour répondre à l’ensemble des  besoins des sans-abri.

Dérives

      urbaines

> Homeless vehicles

> AVEC LES PIEDS

- Chapitre 7