Jiri KOVANDA, dont nous avons précédemment évoqué quelques interventions minuscules, apporte à ce débat une réponse qui me paraît convaincante : ce qui rend l’action œuvre d’art, c’est qu’elle est présentée comme art. « Cela signifie que si l’action a un public, l’art apparaît tout de suite. Mais si aucun spectateur n’a été invité, je pense qu’il ne prendra place que plus tard, dans l’espace artistique – en d’autres termes, soit dans une exposition, ou par une photo, peu importe. Bref, quand l’action est présentée comme art. » (15)

Dérives

      urbaines

> Kiss de Jiri Kovanda

> AVEC LES PIEDS

- Chapitre 4

> Présentation