Le photographe pakistanais Bani ABIDI a illustré les façons dont des citoyens ordinaires pourraient utiliser la rue pour leur usage domestique : se coiffer, lire un journal, repasser du linge, réaliser une composition florale … Ces actions intimes, réalisées au beau milieu d’un boulevard, constituent une appropriation déterminée, même si elle est fragile, de l’espace public ; elles ne contiennent aucune revendication, elles contribuent juste à ancrer chez le spectateur l’illusion d’un autre usage possible. Une telle approche répond à un besoin fréquemment ressenti de reprendre un certain contrôle de son environnement.

Dérives

      urbaines

> AVEC LES PIEDS